Guide de surveillance de la grossesse

Préambule

Introduction

Mode d'emploi et sommaire

Vous souhaitez :

Mettre à jour vos connaissances globales :
Faire le point sur les examens complémentaires :
Mieux connaître une pathologie lors de la grossesse :
Répondre à une demande précise concernant
Une bibliographie


Mettre à jour vos connaissances globales :

Les consultations Chapitre 1
L'examen clinique Chapitre 2
Diagnostic de la grossesse et âge gestationnel Chapitre 3

Faire le point sur les examens complémentaires :

Les examens obligatoires Chapitre 4,
Les examens biologiques Chapitre 4,
Les échographies Chapitre 5,

Mieux connaître une pathologie lors de la grossesse :

Accidents du début de la grossesse Chapitre 6
Prématurité Chapitre 7
Grossesses multiples Chapitre 8
Malformations, anomalies géniques, chromosomiques et morphologiques. Indications du conseil génétique Chapitre 9
Hypertension artérielle Chapitre 10
Dépistage du retard de croissance intra-utérin et de l'hypotrophie fœtale Chapitre 11
Oligoamnios - hydramnios Chapitre 12
Macrosomie fœtale Chapitre 13
Diabète Chapitre 14
Fièvre Chapitre 15
Métrorragies en deuxième moitié de grossesse Chapitre 16
Incompatibilité sanguine fœto-maternelle Chapitre 17
Accouchements à risque Chapitre 18,
Dépassement de terme Chapitre 19

Répondre à une demande précise concernant

Le conseil génétique Chapitre 9
Un médicament Chapitre 20
Les vaccinations Chapitre 20
Un risque tératogène Chapitre 20
Un risque infectieux Chapitre 21
Nutrition, supplémentation Chapitre 22
Le cadre législatif et les mesures sociales Chapitre 23
La préparation à la naissance Chapitre 24

Une bibliographie


Préambule

Dans le cadre du plan gouvernemental sur la périnatalité, l'Agence Nationale pour le Développement de l'Évaluation Médicale (ANDEM) a été chargée d'élaborer un guide de surveillance de la grossesse. Pour ce faire, l'ANDEM a sollicité le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français, la Société Française de Médecine Périnatale, la Fédération Nationale des Associations de Sages-Femmes, la Fédération Nationale des Groupes d'Études en Néonatalogie et Urgences Pédiatriques et des représentants de médecins généralistes.

Le groupe de travail représentant ces Sociétés Savantes et qui a assuré la rédaction de ce guide comprenait les personnalités suivantes :

Monsieur le Professeur Jean-Marie THOULON, Coordonnateur du groupe, Obstétricien, Pavillon K, Hôpital Édouard-Herriot, Lyon

Monsieur le Docteur André BENBASSA, Obstétricien, Cabinet d'Obstétrique et Chirurgie, Grenoble

Madame Élisabeth BLANCHARD, Sage-Femme Référente, PMI, Seine-Saint-Denis

Monsieur le Professeur Georges BOOG, Obstétricien, Pavillon de la Mère et de l'Enfant, Nantes

Monsieur le Professeur Michel DEHAN, Pédiatre, Service de Réanimation Néonatale, Hôpital Antoine-Béclère, Clamart

Madame Annie DELAYEN, Sage-Femme Surveillante Chef, Service de Gynécologie Obstétrique, Hôpital Intercommunal de Créteil

Madame le Docteur Cécile JAMMY, Médecin Généraliste, Bagnères-de-Luchon

Monsieur le Docteur Gérard LANZ, Médecin Généraliste, Arnas

Monsieur le Professeur Pierre LEQUIEN, Pédiatre, Service de Médecine Néonatale, Hôpital Albert-Calmette, Lille

Madame Michèle MASCART, Sage-Femme Surveillante Chef, Polyclinique de l'Hôtel-Dieu, Clermont-Ferrand

Monsieur le Professeur Francis PUECH, Obstétricien, Service de Pathologie Maternelle et Fœtale, Maternité Salengro, Lille

Madame le Professeur Catherine TCHOBROUTSKY, Obstétricien, Service de Gynécologie Obstétrique, Hôpital Antoine Béclère, Clamart

Monsieur le Professeur Michel TOURNAIRE, Obstétricien, Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris.

Monsieur le Docteur Frédéric FLEURETTE a assuré, pour l'ANDEM, le suivi de la réalisation de ce guide.

Enfin, nous tenons à remercier les personnalités suivantes qui ont été sollicitées pour la rédaction : Madame Françoise BAVOUX ; Madame Élisabeth ÉLÉPHANT ; Monsieur Marc LAVILLE ; Monsieur Guillaume NATHAN ; Monsieur Stéphane OKS ; Monsieur Christophe VAYSSIÈRE.

Cet ouvrage a pu être réalisé grâce à un financement accordé par le Réseau National de Santé Publique

 

INTRODUCTION


Le 12 avril 1994 était présenté le plan du gouvernement sur la périnatalité, visant à atteindre quatre objectifs :

Diminuer la mortalité maternelle de 30 % ;
Abaisser la mortalité périnatale d'au moins 20 % ;
Réduire le nombre d'enfants de faible poids de naissance de 25 % ;
Réduire de 50 % le nombre de femmes peu ou pas suivies pendant la grossesse.

Quels sont les faits ?

La mortalité périnatale en France, en 1991, était encore de 8,2 pour 1000, se situant légèrement au-dessous du taux moyen de l'Europe des douze de l'époque. Mais les chiffres relevés en Grande-Bretagne, au Danemark, au Luxembourg et en Allemagne sont meilleurs, montrant la possibilité d'une amélioration.

Sur le plan fœtal, la mortalité périnatale et la morbidité néonatale sont liées souvent à des surveillances inadaptées, en particulier en ce qui concerne la prévention de l'accouchement prématuré et le diagnostic précoce de l'hypotrophie

Sur le plan maternel, la France se situerait au 10e rang européen.

L'amélioration des techniques de soins ne peut seule promouvoir une prévention de ces causes. Il faut également favoriser une politique d'amélioration des soins primaires. Elle est basée sur le développement de réseaux régionaux qui font participer tout le personnel de santé, les maternités et les services de médecine néonatale de différents niveaux. La complémentarité entre ces structures doit être développée. Elle permet de valoriser le travail de chacun, de faire progresser les idées, tout en maintenant une convivialité décentralisée indispensable à la bonne surveillance de la grossesse.

Beaucoup de facteurs de risque sont prévisibles, parfois avant la grossesse, parfois pendant la grossesse, parfois seulement pendant l'accouchement.

Le plan du gouvernement sur la périnatalité comprend une série de 16 mesures qui devraient permettre d'atteindre ces objectifs. Parmi celles-ci, la mesure n° 5 consiste à améliorer la qualité de la surveillance de la grossesse. Il a donc été décidé de réaliser un guide.

Cet ouvrage cherche à mettre en œuvre un plan d'action s'inspirant des questions suivantes :
Pourquoi
dépister une anomalie ?
Qui dépister parmi les femmes enceintes ?
Quand dépister pour être efficace ?

C'est seulement après ces réflexions qu'interviennent les points suivants :
Comment dépister ?
Comment surveiller ?
Que faire ?

Pourquoi ? qui ? quand ? comment ? relèvent de l'action de tous : sages-femmes, médecins praticiens, obstétriciens, tout personnel intervenant dans la surveillance de la grossesse.

Comment dépister nécessite parfois un avis plus spécialisé.

Comment surveiller une grossesse normale relève de la compétence de tous.

Comment surveiller une grossesse à risque ou pathologique nécessite un avis spécialisé afin que le plan de surveillance soit établi correctement dès le début de la grossesse.

Que faire (c'est-à-dire quelle est la décision thérapeutique à prendre) pour la mère, l'enfant, ou pour les deux simultanément, relève de la compétence et de l'environnement technique d'équipes spécialisées, multidisciplinaires, où ne peuvent être dissociés obstétriciens, sages-femmes, néonatalogues, anesthésistes, sans compter les autres spécialités médicales.

Mais cette prise de décision ne peut être optimale que si elle a été précédée au bon moment par un dépistage correct qui relève de tous.