La sodomie


Emprunt au latin médiéval sodomia, dérivé de sodoma "Sodome", ville de Palestine qui, selon la Génèse, fut détruite, avec Gomorrhe, en raison de la luxure et de la corruption qui y régnait.

Désigne la pratique du coït anal

Des témoignages sur "Entre Femmes"

"Entre Femmes" est un lieu d'échange sur tous les sujets en rapport avec la santé féminine

En réponse à une question

Solange le 02/07/01 

Je suis mariée depuis 11 mois mais je vis en couple depuis 5 ans. Mon mari voudrait que nous ayons beaucoup plus de rapports par semaine et je n'éprouve pas l'envie d'en avoir plus (2 a 3 par semaine). J'aimerais innover, diversifier nos rapports. Mon mari aimerais que nous nous adonnions a la sodomie mais je suis très effrayée plutôt par la sensation de douleur. Qu'en pensez vous donnez moi des conseils, je vous en remercie d'avance

De nombreux témoignages pour

Angélique le 04/07/01 

Ce n'est pas quelque chose de sale ou de pas humain, c'est une pratique assez courante et si c'est bien fait, ça peut être très agréable et tu peux prendre beaucoup de plaisir; bien sur, il faut surtout prendre son temps pour que la dilatation soit totale... ...  n'ai pas peur, avant d'essayer j'étais dans le même cas et maintenant je ne conçois pas m'en passer, et puis pendant la période de ton indisposition tu pourras toujours prendre du plaisir si l'envie t'en vient 

Stéphanie le 11/06/01 

A mon tour de mettre un peu mon grain de sel! je ne pratique pas la sodomie depuis très longtemps, mais j'appréhendais beaucoup. Un jour, en public, mon ami avait clamé que cela ne l'attirait pas du tout, et puis un jour... En fait, cela s'est fait naturellement: j'avais quelques problèmes d'irritation du vagin qui rendait impossibles la pénétration et il avait pris l'habitude de se frotter contre mes fesses et d'arriver ainsi à l'orgasme tout en me caressant le clitoris. Petit à petit, il a eu envie "d'essayer". J'en avais envie, mais j'appréhendais beaucoup. En fait, cela m'a été moins douloureux que prévu du fait du plaisir que me procurait la stimulation du clitoris simultanée. Je crois que l'essentiel est d'utiliser un lubrifiant, et d'y aller doucement (par ex, commencer avec les doigts...). Ne pas oublier de caresser le clitoris en même temps (chez moi, la sodomie décuple le plaisir éprouvé par cette caresse). J'espère que mes conseils pourront t'être utiles.

Céline le 07/06/01

Comme l'ont dites les deux autres femmes t'ayant déjà répondu, je pense que le secret est la LUBRIFICATION. Mon mari et moi pratiquons la sodomie depuis un certain temps mais il est vrai que si tu n'es pas bien préparé c'est douloureux (même quand tu le fais souvent). Je vais donner un exemple un peu hard, mais les stars du porno qui semblent si à l'aise et avec lesquelles tout parait facile, se prépare avant de tourner leur scènes, c'est à dire qu'elles se chauffent l'anus avant les pénétrations et se lubrifient ! J'espère que l'exemple ne choquera personne et si c'était le cas, désolé, mais c'est la réalité

Aurélie le 30/08/01 

Bonjour, Je suis encore une petite jeune mais je crois que je peux te conseiller tout de même. Comme l'ont dit tant d'autre avant moi, fais d'abord ce qui t'épanouira toi. D'accord tu peux faire un effort de temps en temps si ton Mari a vraiment très envie de te faire l'amour mais il ne faut pas que ce soit une corvée et il faut que tu prennes du plaisir. Ensuite en ce qu concerne la sodomie, avant je disais Jamais je ne ferais ça. Puis au fil du temps que j'en ai parlé plus ou moins avec mon copain ou sur le net avec des connaissances, l'envie d'essayer m'est venue. Pour essayer et pour le faire découvrir aussi à mon copain. J'avais très peur, aussi j'ai demandé des conseils à une personne plus âgée que moi sur le net avec qui je discutais et en fait le jour où on a vraiment essayé tout c'est bien passé. Bon d'accord à sa toute première tentative de pénétration j'ai eu mal donc je lui ai dit : arrête. Il s'est arrêté. Je me suis un peu caressé pour me détendre et après c'est moi qui ai contrôlé la pénétration(je me suis mise au dessus comme ça ça ne pouvait pas aller trop vite, trop fort et si j'avais mal j'arrêtais de suite). Et après ça a été tout seul. J'ai pris du plaisir. Moins que lui sûrement mais j'ai pas trouvé ça désagréable. Donc mon seul conseil, c'est soit ne le fais pas si tu n'en a pas envie soit si tu en as envie fais le mais contrôle la pénétration car comme ça tu vas a ton rythme. J'espère que ce que je t'aurais dit t'auras aidée. Bisous.

D'abord demande-toi si la sodomie, tu as vraiment envie de le faire ou si c'est pour faire plaisir à ton mari et "changer" un peu. Moi ça ne m'attire pas, je ne l'ai jamais fait et ne le ferai jamais parce que je n'en ai pas envie, tout simplement. Si tu as envie de la faire, fais-le et suis les conseils qu'on t'a donné plus haut. Mais le seul conseil que je peux te donner c'est que si tu n'as pas envie de le faire, ne te force pas et dis à ton mari que tu ne veux pas.

Ninie le 03/09/01 

Personnellement mon mari m'a fait connaître la sodomie au début de notre relation ( il y à douze ans ) Et j'ai éprouvée beaucoup de plaisir avec cette pratique . Puis après la naissance de notre deuxième enfant ; cela n'était plus possible ( hémorroïdes ) Maintenant , il tente d'y revenir en douceur et franchement , quand il me caresse , le vagin et l'anus en même temps ; j'arrive à atteindre un plaisir grandiose !!! Essayer , mais surtout il faut vous sentir prêtes et être super décontractées . Bon plaisir à vous toutes .

Allal le 09/09/01 

moi je te dis tout simplement , tu ne sais pas ce que tu manques , en refusant de pratiquer ça , avoir un pénis a cet endroit c'est peut être douloureux la première fois, si le partenaire ne sait pas le faire, mais après ça peut être une source de plaisir que tu aimeras souvent utiliser

Ambre le  01/06/01 

Concernant ton souci, es-tu suffisamment lubrifiée (naturellement ou par de la vaseline)? Souvent les pénétrations anales répétées provoquent des micros-fissures hyper sensibles. Peut-être devriez-vous donner un peu de repos à ton rectum et voir s'il n'aurait pas trop servi. N'oublions pas, qu'au départ la nature ne l'a pas fait pour ça, il est donc beaucoup plus fragiles aux pénétrations violentes qu'on peut exercer sans crainte dans un vagin. une idée alors, stop à la sodomie pour un petit mois et revenez-y tout doucement. Par exemple, d'abord par une simple pénétration sans mouvement dans les 1ers temps. Moi, ce n'est pas mon truc, certaines femmes y éprouvent beaucoup de plaisir, en jouissent même. Mais moi cette partie semble insensible au plaisir. Comme mon mari adore ça je lui fait une petite faveur tous les 2 ou 3 mois sous la forme d'un jeu entre nous, que nous vivons en toute complicité. Mais avant de me pénétrer il m'a lubrifiée, caressé, léchée comme si c'était à chaque fois la 1ère fois. Et ses va et viens sont très doux pour en pas m'abîmer. 

Mais aussi des contre

message de Félicie le 27/08/01 

1. L'anus ne se lubrifie pas naturellement (et donc, obligation d'utiliser un lubrifiant) : cet endroit n'est donc pas fait pour éprouver du plaisir (je parle de la femme bien sûr, l'homme pouvant éprouver du plaisir chaque fois qu'il pratique un "va-et-vient"). 
Et même, pratiquer la sodomie sans une grande préparation (et surtout une grande prudence serait se risquer à une certaine souffrance ! 

2. La pratique de la sodomie est sale : on recommande de ne pas passer de l'anus au vagin, de tout nettoyer, etc etc... Inutile d'en dire plus. Bref, je trouve que cet acte est contre nature. Quand certaines affirment qu'elles éprouvent du plaisir, on se rend compte que c'est au prix d'une grande préparation psychologique, d'un certain ennui sexuel (nécessité de diversifier les plaisirs), certainement aussi un peu pour faire plaisir à leur partenaire, peut-être parfois par curiosité (parce que "tant de personnes le pratiquent déjà" !!). En somme, pour éprouver du plaisir, il faut drôlement être motivée !! LOL Voilà, c'était mon avis... L'environnement social, les médias, les "on-dit", la peur d'être ridicule ou de passer pour puriste, l'ennui, l'égoïsme... peuvent parfois faire faire de drôles de choses : la sodomie en est une :-)

les réactions

Isabelle 

quelle drôle d'opinion !! la sodomie n'est pas plus sale qu'une fellation ! ton raisonnement me fait penser à cette vieille blague qui disait : beurk ! je ne mangerai jamais de la langue de veau en gelée, c'est dégoûtant, donne moi plutôt un oeuf !! Et mettre sa langue dans le sexe de la femme, on pourrait dire aussi que c'est contre nature alors ? je peux concevoir que certaines personnes aient des réticences par peur d'avoir mal, mais la sodomie a été pratiquée de tous les temps et fait partie d'une relation de couple épanouie... J'espère que tu changeras d'avis un de ces 4 !!

Des échanges sur GynExpert

GynExpert est un service permettant de poser des questions à des médecins spécialistes.

Question

Anne 

Mon mari a très envie de pratiquer la sodomie et cela depuis fort longtemps. malgré de multiples tentatives, nous n'y sommes jamais arrivé car cela me fait mal.
Ma voisine elle la fait sans aucun problème et surtout sans préparation. Donc est ce que certaines femmes sont prédisposé ou est ce moi qui a trop peur d'avoir mal ?
Toutefois je dois signalé pour ma "défense" (car je ne suis pas douillette) que très souvent lorsque je vais aux toilettes je ressens un déchirement et donc un léger saignement. Dois je m'en inquiéter ?

réponse de l'expert

La pratique de la sodomie nécessite quand elle n'est pas une pratique courante, une pleine confiance en son partenaire et la volonté conjointe de pratiquer la sodomie. 
Les premières tentatives sont naturellement angoissantes; il faut tenter la pénétration après de longs préliminaires ou la dilatation de l'anus se fait progressivement(avec le doigt par ex, pour débuter), aidée grâce a des lubrifiants aqueux (a base d'eau)
La région anale est très richement innervée, c'est pourquoi sa stimulation peut être source de plaisir; si vous êtes crispée le muscle de l'anus ne laissera pas distendre suffisamment et la pénétration sera douloureuse.
Un dernier point a éclaircir, vous dites que vous ressentez un douleur vive après les selles accompagnée de saignements;il est possible que vous ayez une petite fissure anale (sans rapport avec la sodomie) ou des hémorroïdes générant des douleurs lors des rapports;seul l'examen clinique permet de vérifier que tout est normal, il est donc souhaitable de consulter votre médecin a ce sujet;

Des réactions... :

Louise

Dites-vous que vous n'êtes pas seule !!!

J'ai vécu exactement la même chose que vous et de la même manière et avec la même défense!

Nous avons "réussi" mon mari et moi, à deux reprises.

Je vous dirai que je me suis concentrée pour me détendre, me détendre et me détendre. Il faut bien "travailler" le muscle pour permettre le passage à "contre-courant" et il faut que votre mari y aille très doucement d'abord, le temps de bien étirer le tout.

Personnellement, je vous dirai que ce n'est pas ce que j'ai trouvé de plus agréable. Au contraire, c'est assez humiliant (surtout lorsque le gel qui permet d'éviter les petits déchirements provoque des écoulements pas agréables), et ça peut être assez douloureux dès qu'on se crispe un peu (et le naturel fait que l'on ne se laisse pas faire) et ça donne envie d'aller à la toilette, ce qui ne me plaît pas trop quand je fais l'amour.

J'ai essayé pour essayer (on ne peut pas dire qu'on n'aime pas ça tant et aussi longtemps qu'on n'a pas essayé). Mais je dois dire que si certaines femmes y prennent plaisir, ça ne me fait pas rêver. J'en ai donc discuté avec mon mari qui m'a dit avoir envie de faire cela pour mon plaisir à moi plus que pour le sien, alors nous n'avons pas répété l'expérience.

Remarquez que la pénétration anale d'un plus petit objet (un bout de doigt, par exemple) est très agréable, surtout quand le gros muscle de Monsieur habite la caverne de Madame.

Alex

Je te rassure, tu es normale. Personnellement, mon mari souhaiterait pratiquer la sodomie. Nous avons essayé, mais cela me fait extrêmement mal.
Il est vrai que certaines personnes arrivent à avoir du plaisir, mais tout dépend de la personne.

Stéphanie

L'appréhension est normale, je crois; l'utilisation d'un lubrifiant est plus que recommandée pour faire passer l'éventuelle douleur. Quant au plaisir que cela peut procurer, il est accru lorsqu'il y a, parallèlement, stimulation du clitoris, par l'homme ou la femme elle-même.
C'est pour moi la seule façon d'atteindre la jouissance, mais la sodomie décuple alors celle-ci.
J'espère que ce conseil vous sera utile.
Bon courage!

Une autre question

Hélène

J'ai une réelle envie d'essayer la sodomie mais cela m'effraie énormément.
Comment faire pour que cela se passe bien et que je ne ressente pas de douleur.

Dr Mandier

Certaines mesures peuvent être utilisées pour éviter les éventuels douleurs lors de la sodomie :

- l'utilisation d'un lubrifiant
- le massage de la marge anale (l'extérieur de l'anus) avant la pénétration peut aider à relâcher les muscles
- la dilatation progressive, par exemple par l'introduction d'abord d'un doigt

Cependant, vous dites que cet acte vous effraie. A cause de la douleur? Sachez qu'il n'est pas rare que la douleur soit faible voire absente quand l'acte est réalisé en état d'excitation. Avec un peu d'expérience et un partenaire prévenant , ça peut bien se passer. Par contre si vous êtes tendue, contactée, vous favorisez la survenue de la douleur .
Je vous conseille donc de ne pas commencer le rapport d'emblée par la sodomie mais d'y arriver progressivement lors d'un rapport "habituel" , à un moment où l'excitation a bien monté.
Un point est très important : pour éviter l'infection du vagin , il ne faut pas revenir dans le vagin après l'anus ;Si vous souhaitez une pénétration vaginale après une sodomie vous pouvez , par exemple , utiliser un préservatif avant de revenir dans le vagin .

Les risques

Question

Je voudrais savoir si la pratique de la sodomie comporte des risques graves, de type: déchirure de l'anus, incontinence....
Je l'ai déjà pratiquée quelques fois et ai ressenti un grand plaisir mais cette question m'angoisse beaucoup...
Mon ami est doux et patient lors de ces rapports, qui suivent toujours un rapport vaginal. Nous ne pratiquons pas non plus la sodomie de manière intensive... Est-ce que mon anatomie cours un réel danger??

Réponse de l'expert

La sodomie n’est pas une pratique « dangereuse » pour la santé. Cependant, elle peut avoir des conséquences gênantes , en particulier des fissures de l’anus, de petites tailles mais expliquant les douleurs que vous avez à la défécation. Votre gynécologue ne semble pas avoir trouvé d’hémorroîdes. Quand il y a une fissure, le mieux est d’arrêter la pénétration anale pour permettre la cicatrisation.
Par ailleurs, après un rapport anal, il faut éviter d’avoir une pénétration vaginale pour ne pas transmettre des microbes au vagin. La prévention contre les maladies sexuellement transmissibles est la même pour la sodomie et la pénétration vaginale.
Quant au renouvellement de l’expérience , une fois la fissure cicatrisée , c’est à vous d’en décider en sachant que le risque de récidive de la fissure existe.

Question

Y a t il un danger a pratiquer la sodomie entre homme et femme (dans un couple sans crainte de mst) sans préservatif?

Réponse de l'expert

Il n'y a pas de danger mais quelques précautions à prendre : éviter la brutalité, utiliser un lubrifiant, ne pas insister en cas de douleur trop importante, ne pas "pratiquer" trop souvent pour limiter la dilatation de l'anus et ne pas avoir de pénétration vaginale après une pénétration anale sans toilette préalable pour éviter les infections gynécologiques.

Réponse

Je vous remercie de votre réponse. En fait, j'ai déjà pratique la sodomie avec mon copain mais toujours avec préservatif (et ça se passe très bien d'ailleurs). Mais nous aimerions l'essayer sans préservatif. Lui est inquiet car il m'a dit qu'il y avait des bactéries dans l'anus.
Aussi, mon copain voudrait éjaculer a l'intérieur (sans capote). J'avoue que ça ne me dit pas trop mais au cas ou, y a t il un danger a faire cela?

Réponse de l'expert

Il n'y a pas de danger à éjaculer dans le rectum; par contre il y a bien sûr des bactéries mais une toilette est suffisante après l'acte pour éviter les infections (attention quand même:test de dépistage sida à faire pour tous les 2 au préalable car transmission plus importante du virus par sodomie à cause des microtraumatismes possibles de la muqueuse anale et rectale )

Pour en savoir plus, lire sur Doctissimo :

Sodomie - La pénétration anale