L'alimentation 

de la femme enceinte

Retour au début

 

Mes risques toxiques et alimentaires

Quels sont les risques auxquels je suis exposée ?

Mes risques toxiques :

LE TABAC et L’ALCOOL

Le tabac peut être responsable d'accouchements prématurés* et d'hypotrophie* du bébé.

Il est donc souhaitable de cesser de fumer pendant la grossesse.

Les boissons alcoolisées sont fortement déconseillées.

Abandonnez notamment jusqu'à la naissance de votre bébé, les apéritifs, les vins, le champagne, les digestifs et même les boissons peu alcoolisées comme la bière. Évitez également les boissons au cola, les tonics, le thé ou le café trop fort.

Cependant un verre de vin par repas ne porte pas préjudice à la grossesse. Tout est question de modération !

Mes risques alimentaires spécifiques :

la TOXOPLASMOSE* et la LISTÉRIOSE*

Les aliments consommés chaque jour sont susceptibles, dans des conditions particulières, de vous rendre malade, et plus grave encore, d'avoir des conséquences sur votre grossesse.

Présents dans les denrées, les parasites*, les microbes* ou leur toxine*, sont à l'origine de ce danger.

Mais rassurez-vous, la majorité des maladies infectieuses menaçant la mère et l'enfant a presque disparu.

Elles ont été prévenues par la vaccination ou elles peuvent être traitées par les antibiotiques.

Malheureusement, il n'existe pas de vaccination pour se protéger contre la toxoplasmose* ni contre la listériose*.

En général, ces maladies sont sans gravité pour la mère, mais dangereuses pour l'enfant.

La seule protection efficace, à côté du dépistage, est le respect strict des règles d'hygiène alimentaire rappelées dans ce document.

La TOXOPLASMOSE*

Suis-je concernée par cette maladie ?

Pour le savoir, une prise de sang est réalisée systématiquement en début de grossesse :

Qu'est-ce que c'est ?

C'est une infection par un parasite* ( Toxoplasma gondii) qui se trouve chez la plupart des mammifères et surtout chez le chat.

Ce parasite est très répandu en France puisque 75% à 85% des adultes l’hébergent et sont donc séropositifs*.

Comment se déclare-t-elle ?

Chez l'adulte, elle provoque une infection bénigne* qui passe le plus souvent inaperçue.

Quels sont les risques pour mon bébé ?

Et surtout des lésions neurologiques* et oculaires*.

A quel moment est-ce que j'encours le plus de risques ?

Le risque le plus important se situe pour une contamination entre 10 à 20 semaines d'aménorrhée*.

Comment la contracte-t-on ?

Le plus souvent par ingestion de viande contaminée mal cuite.
Le parasite* est donc absorbé par voie digestive.

Quelle surveillance ?

Si cette surveillance révèle une séro-conversion*, alors des examens complémentaires et un traitement vous seront proposés par votre médecin.

Comment éviter cette maladie ?

La gravité de cette maladie pour l'enfant à naître, justifie la connaissance de règles simples d'hygiène, détaillées dans les pages suivantes.

Que faire si j’ai un chat ?

Des précautions sont à prendre lors de l'entretien de la litière :

 

La LISTERIOSE*

Suis-je concernée par cette maladie ?

Malheureusement OUI. Toutes les femmes enceintes sont concernées par cette maladie.

Qu'est-ce que c'est ?

Une maladie due à une bactérie (Listeria monocytogenes).

Comment la contracte-t-on ?

Par ingestion de produits souillés.

Ce germe est très répandu dans l'eau et le sol. Il peut contaminer les végétaux, les animaux et les aliments d'origine animale.

Comment se déclare-t-elle ?

Chez la mère, le tableau clinique est trompeur.

Très souvent, la maladie est totalement inapparente. Quelques fois, elle se révélera sous l'aspect d'une infection urinaire, d'un syndrome grippal ou de troubles intestinaux.

Quels sont les risques pour mon bébé ?

Le bacille* de très petite taille passe facilement dans le placenta* et peut provoquer des lésions au niveau de l'embryon* et du fœtus*.

Les conséquences sont :

Les atteintes néonatales* avec formes septicémiques* sont heureusement exceptionnelles.

Quels sont les risques à long terme pour mon enfant ?

Des atteintes méningées* plus tardives peuvent être secondaires à une contamination au moment de la naissance.

Quelle surveillance ?

Il n'y a pas d'examen sérologique* fiable pour dépister la listériose*. Par contre, il existe un traitement antibiotique efficace, à condition de le poursuivre longtemps.

Comment éviter cette maladie ?

Comme pour la toxoplasmose*, la gravité de cette maladie pour l'enfant à naître, justifie la connaissance de règles simples d'hygiène, détaillées dans les pages suivantes.

Listériose – Toxoplasmose : comment les éviter ?

Des précautions simples permettent d’éviter ces maladies. Elles concernent l'origine, la conservation et la manipulation des denrées.

Toutes ces précautions sont à respecter scrupuleusement pendant la période de la grossesse. Les recommandations générales concernant l’achat, le transport, la conservation et la manipulation des aliments devraient être respectées tout le temps.

Comment dois-je acheter et transporter mes aliments ?

Choisissez un magasin ou supermarché bien tenu, proche de chez vous.

Vérifiez la température de conservation des aliments frais dans les rayons.

Vous trouverez la température recommandée de conservation sur l'emballage.

Achetez les produits frais et les surgelés à la fin des courses.

Mettez les dans des sacs isothermes* (très pratique) pour les transporter.

Une idée !

Mettre une glacière avec des plaques eutectiques* dans votre coffre.

En été., la température du coffre peut atteindre 60°C.

Rentrez directement après les courses pour mettre les aliments frais au réfrigérateur ou au congélateur.
Ces étapes sont primordiales, elles conditionnent les qualités organoleptiques* et sanitaires des aliments.
En les respectant, vous évitez la multiplication des microbes.

PRÉCAUTIONS spécifiques pendant la grossesse :

Les aliments les plus souvent contaminés par Listeria monocytogenes sont listés ci-dessous.

Leur consommation est très vivement déconseillée.

Lait cru ou fromages à pâte molle au lait cru

Fromages vendus râpés

Poissons fumés, coquillages crus, surimi, tarama, …

Graines germées crues (type soja)

Charcuterie cuite consommée en l’état (pâtés, rillettes, foie gras, produits en gelée, jambon, …) 
Si vous en achetez tout de même, les choisir préemballés et non pas à la coupe. Les consommer rapidement.

Charcuterie crue consommée en l'état (lardons, bacon, jambon cru, …). La faire cuire avant consommation.

Produits en libre service au rayon "traiteur"

Comment puis-je ranger mes aliments ?

N'oubliez pas de garder la date limite de consommation*

Comment dois-je entretenir mon réfrigérateur et mon congélateur ?

Quels gestes dois-je avoir au quotidien ?

Lavez*-vous les mains :

En ce qui concerne mon matériel de cuisine ?

Quels réflexes dois-je avoir ?

Conseil à propos des petits maux de la grossesse

NAUSÉES et VOMISSEMENTS

A quel moment de ma grossesse ?

Que dois-je faire ?

BRÛLURES D’ESTOMAC

Que dois-je faire ?

BALLONNEMENTS DIGESTIFS

A quel moment de ma grossesse ?

Ils surviennent généralement dans les derniers mois, après les repas.

Que dois-je faire ?

Efforcez-vous de manger lentement (bien mastiquer), limitez les sucreries.

CONSTIPATION

Elle est fréquente chez les femmes enceintes.

Que dois-je faire ?

DIARRHÉE

Elle est beaucoup plus rare que la constipation.

Que dois-je faire ?

 Mon alimentation après l'accouchement

Et pour l’allaitement de mon enfant ?

Variété et équilibre

Comme pendant votre grossesse, ce sont les principes de base de votre alimentation.

Pendant l'allaitement vous devez prendre un complément pour couvrir l'augmentation de vos besoins (par rapport à la grossesse) :

Buvez suffisamment

2 litres par jour :

Comment retrouver mon poids ?

Dans la majorité des cas, un allaitement bien conduit associé à une alimentation normale, variée et équilibrée, permet un retour progressif à votre poids initial.

Cependant il faut limiter :

Lexique

Aménorrhée : Absence de règles.

Anticorps : Substance permettant de lutter contre une infection.

Bacille : Bactérie (microbe) en forme de bâtonnet droit.

Cellules : Élément constitutif fondamental de tout être vivant.

Cuire à cœur : Cuisson de toute la denrée jusqu'à son centre : la viande n'est plus saignante.

Date limite de consommation* : Date jusqu'à laquelle la denrée peut être consommée. Après cette denrée doit être jetée.

Désinfecter : Procéder à la destruction des micro-organismes d'un lieu, d'un objet, de la partie externe du corps humain.

Embryon : Être humain pendant les deux premiers mois de son développement dans l'utérus maternel.

Fœtus : L'embryon prend le nom de fœtus du troisième mois de la grossesse à la naissance.

Folates : Vitamines.

Grossesse multiple : présence de deux embryons ou plus dans l'utérus.

Hypotrophie : Retard de la croissance chez le nouveau-né ou le nourrisson.

In utero : Qui se produit ou se trouve à l'intérieur de l'utérus.

Infection bénigne : sans conséquence grave

Isothermes : Qui comporte une isolation thermique, maintenant à une température constante.

Laver : Nettoyer avec un liquide, notamment avec de l'eau et un détergeant (produit à vaisselle).

Laxatif(s) : Se dit d'une substance qui accélère le transit intestinal.

Listériose : Maladie infectieuse des animaux et de l'homme due à une bactérie, et particulièrement grave chez la femme enceinte et le nouveau-né.

Méningées : Ensemble des troubles provoqués par une irritation des méninges, quelle qu'en soit la cause.

Méninges : Chacune des trois membranes entourant l'encéphale (le cerveau) et la moelle épinière.

Microbes : Micro-organismes

Mort in-utéro : mort de l'embryon ou du fœtus dans l'utérus.

Néonatale(s) : Relatif aux nouveau-nés.

Nettoyer : Rendre net, propre, en débarrassant de ce qui salit, encombre.

Neurologiques : Relatif au système nerveux ou à ses maladies.

Oculaires : De l'œil.

Oligo-élément : Elément chimique nécessaire, à l'état de traces, à la croissance ou à la vie des animaux et des végétaux.

Organoleptique(s) : Se dit de ce qui est capable d'impressionner un récepteur sensoriel (goût, odeur).

Parasite : Etre vivant, microscopique ou non, pouvant pénétrer dans l'organisme ou vivre à sa surface, à l'exclusion des bactéries et des virus.

Placenta : Organe reliant l'embryon à l'utérus maternel pendant la grossesse.

Plaques eutectiques : accumulateurs de froid.

Prématurés : Le prématuré naît entre le 180ième jour et le 270ième jour d'aménorrhée.

Septicémique : Relatif à une infection générale due à la dissémination de bactéries par voie sanguine.

Séroconversion : Passage de l'état séronégatif à l'état séropositif, se produisant un certain temps après une infection.

Sérologie : Etude des sérums, de leurs propriétés, de leurs applications.

Sérologique : basé sur la sérologie.

Séropositif : Se dit de quelqu'un dont la sérologie est positive.

Tissus : Ensemble des cellules concourant à la même fonction.

Toxine : Substance toxique élaborée par un organisme vivant (bactérie, champignon vénéneux, insecte ou serpent venimeux), auquel elle confère son pouvoir pathogène.

Toxoplasmose : Maladie provoquée par le toxoplasme, dangereuse pour le fœtus lorsqu'elle est contractée par une femme enceinte.

Document rédigé par les membres de la Commission Départementale Consultative de la Gironde sur l'Alimentation des Personnels Fragiles.